Comment le manipulateur touche-t-il notre estime de nous-mêmes?

Un couple en noir avec des points d’interrogation en différentes couleurs. Image de Geralt Pixabay.

L’estime de nous-mêmes.

Définition

Ce sont des sentiments et jugements favorables et de bien-être envers nous-mêmes.  Une estime de nous-mêmes saine ne dépend pas du regard de l’extérieur, ni des circonstances de la vie mais uniquement du regard que nous nous portons avec amour.

Les racines de l’estime de soi.

L’estime de soi prend ses racines dès la petite enfance selon la communication entre l’enfant et ses parents. Elle est la base de construction de notre personnalité. Si nous grandissons dans un environnement stable et confiant, notre estime de nous-mêmes n’en sera que meilleure.

A l’inverse, si nous grandissons dans un milieu où l’environnement familial est violent, irrespectueux, le droit de s’exprimer malmené, notre estime de nous-mêmes sera basse.

L’estime de soi se transforme.

Ceci dit, rien n’est figé, tout change. Même en ayant grandi dans un milieu sain, la vie peut malmener notre estime personnelle soit par de mauvaises décisions émotionnelles et de mauvaises rencontres.

A l’inverse, notre estime peut changer en acceptant de sortir de la victimisation et de travailler sur nous-mêmes en listant toutes nos réussites et nos échecs. Ces derniers sont des sources d’apprentissages et ont toujours des conclusions pour nous faire grandir.

Le processus du manipulateur pervers narcissique (MPN)

Le choix du MPN

Pour trouver sa proie, le MPN choisit une victime avec une faible estime d’elle-même et avec beaucoup d’empathie. Il la repère très facilement parce qu’une personne possédant une estime de soi ébranlable et une forte empathie se perçoit.

Une fois sa victime choisie, il remonte son estime d’elle-même en lui révélant son intelligence au-dessus de la moyenne et que les autres à côté d’elle sont misérables, ne connaissent absolument rien à la vie. Heureusement, qu’ils se sont rencontrés !

Pour augmenter au maximum l’estime de la victime, le MPN choisira de dévaloriser l’entourage de sa proie et lui fera remarquer de s’en éloigner car franchement, elle mérite de rencontrer des personnes de son niveau d’intelligence. C’est ainsi, que tout doucement, le MPN éloigne la famille, les amis de la victime en s’assurant qu’elle soit dépendante affectivement.

Les réactions de la victime

La victime dans la solitude ressent une mauvaise appréciation d’elle-même si elle ne se sent pas soutenue par des encouragements pour contrer les peurs de l’abandon et d’insécurité. De plus, elle possède peu de ressources intérieures pour ouvrir les yeux.

Lorsque le MPN lui annonce qu’elle est la femme parfaite à ses yeux, que c’est elle la plus intelligente de toutes, elle accepte sans aucun problème ses compliments sans se poser de questions.

C’est ainsi, qu’elle acquiert une personnalité fabriquée par l’autre pour faire plaisir à celui qu’elle aime. Dans le même temps, persuadée que l’amour vient de l’extérieur pour réussir sa vie, elle idolâtre son conjoint et seul son avis compte.

Le revers de la médaille pour la victime.

L’estime de la victime à son comble.

Quand l’estime de la victime est à son comble, le MPN continue de jouer avec les sentiments de « sa belle » toujours en étant subtil en lui rappelant que sans lui, elle n’est rien. A la suite de cette phrase assassine, sa proie se souvient intérieurement du sentiment d’insécurité, de la peur d’être abandonnée. Ainsi, la dépendance affective devient de plus en plus forte entre eux.

Les problèmes arrivent…

Avec tous les encouragements, les preuves d’amour de la part du MPN, l’estime de la victime est complètement regonflée jusqu’au jour où des désaccords entre eux surgissent.

En effet, pour le MPN, les problèmes n’existent pas. Pire, il les fuit. Si le couple en subit, c’est forcément quelqu’un qui les a créés. Et qui ? La victime. A partir de ce moment précis, il fera comprendre à sa proie, que c’est elle LE PROBLEME. Il en rajoutera en lui disant que ses capacités d’intelligence sont nulles. Même pas fichue de régler SES problèmes !

Le MPN indique à sa proie qu’il est incapable de créer des soucis car c’est lui le meilleur de tous, lui le plus intelligent. Alors forcément au vue de toutes ses qualités « extraordinaires », il est innocent !

L’estime de la victime ébranlée.

Lorsqu’elle se fait accuser de cette manière, obligatoirement, son estime d’elle-même chute vertigineusement. Des mensonges, des insultes, des déclarations contradictoires pleuvent. Pire, son cerveau devient confus par le contrôle et l’emprise qu’exerce le MPN sur elle-même.

Si la victime cherche à se défendre pour lui indiquer qu’un problème de couple se règle à deux, il se fâchera vraiment très fort car il ne supporte pas les reproches.

Le MPN, jamais de sa faute et pourtant…

Très rapidement, le MPN reprend les « choses en main » en créant des conflits volontairement pour éviter de résoudre le problème de couple existant mais aussi pour se décharger émotionnellement. Son réel plaisir est de torturer sa conjointe en la punissant par des discussions et silences retournés contre elle. Le but ultime à atteindre pour lui est de la rendre folle en la rabaissant au niveau le plus bas. Tout ceci se fait par de la manipulation de phrases, de gestes, d’interprétations injustes et faussées des paroles et des comportements de la victime anéantie.

Que devient la victime ?

Le MPN rajoute aux accusations d’incapacité envers sa proie, son ingratitude envers lui, sa nullité à régler tous les ennuis au sein de leur couple. La victime s’enferme dans une énorme culpabilité. Elle constate la véracité de ses dires en remarquant les preuves présentées par son persécuteur. Elle regrette son incapacité à être parfaite, perfection que réclame son conjoint.

Le pire dans cette histoire c’est que la victime se retrouve seule, sans soutien, puisque dès le départ de la relation, seul l’avis de son conjoint toxique a toujours compté plus que l’appréciation de son entourage.

Les conséquences sur l’estime de la victime.

L’être intérieur de la victime est complètement broyé. Tous ses repères sont faussés. Son estime d’elle-même pendant la relation est pire qu’avant la rencontre toxique, elle est anéantie. C’est de cette manière, que petit à petit, elle se replie sur elle-même par le découragement et termine en dépression. Car tout au long de cette relation, le MPN menace perpétuellement la victime de l’abandonner si elle continue de se comporter aussi « méchamment ». La peur subsiste donc dans le ventre de la victime.

Conclusion 

La meilleure solution pour relever son estime d’elle-même est pour la victime de prendre conscience du déficit d’estime d’elle-même en apprenant à s’aimer, à se pardonner des erreurs commises, à combler ses propres besoins par elle-même, à s’occuper d’elle en premier non pas par égoïsme mais par nécessité afin d’être fière d’elle-même sans les compliments de son entourage.

Sources Internet : https://www.pervers-narcissique.com https://fr.quora.com https://pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*