S’affirmer dans une relation toxique

Homme avec bras et poings levés en criant « Je crois en moi. » Image Géralt Pixabay

Définition de l’affirmation de soi

S’affirmer est de parler et agir en fonction de notre cœur, de notre état d’esprit sans chercher à plaire à tout le monde.  L’affirmation n’existe pas si nous ne sommes pas convaincues de l’importance de nos sentiments, de nos valeurs et de nos idées.

S’affirmer, un acte difficile pour des personnes fragiles.

Il faut souvent du courage pour s’affirmer. Sacrifier ses idées et ses désirs pour plaire est beaucoup plus facile que de s’imposer pour se faire respecter.

Les personnes dépendantes affectivement choisissent de ne pas s’affirmer pour éviter le conflit qu’elles n’aiment pas ou ne savent pas gérer. Ces mêmes personnes sont craintives et préfèrent dire non à tout alors que parfois dire oui leur ferait le plus grand bien pour sortir de leur zone de confort. On parle alors de l’autodestruction. Elles sont souvent repliées sur elles-mêmes. Leur niveau mental et émotionnel est celui de l’adolescence.

Les personnes qui ne s’affirment pas sont celles dont leur entourage leur a toujours rappelé que les parents ont toujours de bonnes idées et ont toujours raison. De crainte de perdre leur amour, ces personnes ne les contredisent pas.

Il existe parfois des personnes qui veulent changer de vie mais finalement refusent de le faire lorsque leur entourage crie d’une seule voix que c’est la catastrophe au sein du foyer si le changement arrive.

Quand s’affirmer ?

Nous devons nous affirmer lorsque nous ressentons que notre vie et nos convictions nous dévient de nos objectifs à atteindre. Parce que certaines personnes ont peur de la vie et préfèrent rester dans leur zone de confort, elles nous projettent leurs peurs pour éviter de nous voir grandir. C’est à ce moment précis, que nous devons défendre nos idées et nos convictions avec force. Notre vie ne peut être basée sur les idées et convictions des autres.

Pourquoi s’affirmer ?

Nous devons nous affirmer afin de remettre en cause ce qui nous déplaît, nous remettre en question en réfléchissant sur nos émotions, décisions, actions et résultats.  Devenir responsable doit se vivre et non pas rester à nous remettre uniquement en question. Méditer sur nous-mêmes et sur les autres doit s’accompagner d’une action.

Nous devons prendre conscience que notre vie nous appartient. Nous seules devons travailler pour réaliser nos rêves, subvenir à nos besoins et assumer notre propre sécurité intérieure sans l’aide de protecteurs. Certes, nous avons une énorme responsabilité envers nous-mêmes et pourtant l’affirmation de nous-mêmes commence par accepter cette prise de conscience brutale. Sinon, nous resterons dans le rôle de spectatrice au lieu d’être actrice dans notre vie.

Comment s’affirmer ?

Nous avons vu dans les articles précédents comment développer son estime de soi pour éviter à nouveau le pouvoir d’une relation toxique.

Voici quelques actions à mettre en place pour s’affirmer auprès de nos enfants, conjoint, amis et famille.

  • Développer son estime de soi au maximum. (Voir article).
  • Lorsque nous définissons un cadre à notre entourage et refusons les insultes, notre manière de nous imposer oblige les autres à nous respecter sachant que le respect est non négociable. Nous devons impérativement expliquer à notre environnement personnel et professionnel ce que nous aimons et ce que nous détestons pour que nos limites ne soient jamais franchies. Les insultes et les coups sont des limites largement dépassées et inadmissibles. A nous donc de nous rebeller fermement sans accorder d’excuses.
  • Pour s’affirmer, il est primordial de sortir de notre zone de confort afin de montrer à nous-mêmes et aux autres nos capacités. Soyons toujours fières de nous-mêmes et fêtons nos victoires et réfléchissons sur nos erreurs. (Article précédent).
  • Nous devons agir en tenant compte de nos propres convictions et non celles des autres. Si nous désirons créer une entreprise, notre famille trouvera bien quelque chose pour nous décourager et nous faire peur. Il est de notre responsabilité d’assumer nos choix pour atteindre nos objectifs.
  • Une preuve de responsabilité est d’expliquer clairement notre point de vue en respectant celui de l’autre sans pour autant chercher à le convaincre. Dans l’argumentation de nos points de vue, l’agressivité est à bannir, elle est généralement une perte de temps.
  • Être responsable de ses actions, de ses erreurs sans les fuir c’est bien mais laisser autrui se responsabiliser face à leurs propres erreurs, c’est un plus. Souvent, nous nous imaginons de leur rendre service en prenant leurs fardeaux.  Bien au contraire, que chacun affronte ses épreuves. Commençons à assumer nos propres actions et nos erreurs. C’est pour notre bien-être.
  • La vie nous enseigne des leçons sur nos erreurs pour éviter de recommencer. Acceptons-les en nous posant les bonnes questions. (Voir article sur apprendre de l’échec).
  • En écoutant notre intuition nous renforçons notre confiance en nous-mêmes. Très souvent, nous entendons notre petite voix intérieure qui nous indique si nous sommes sur le bon chemin ou non. Ecoutons-là, elle est de bons conseils et nous avertira de quelconque danger.
  • Si l’affirmation de nous-mêmes est quasiment nulle, demandons de l’aide en consultant un thérapeute ou un psychologue pour libérer les blocages, les peurs. Il est possible que ce manque d’affirmation soit dû aux traumatismes de l’enfance.

Les conséquences de la peur de s’affirmer

La peur de s’affirmer inflige à notre estime de nous-mêmes des violences émotionnelles et psychologiques et ceci sans l’aide des autres.

Ainsi, nous vivons avec plein de regrets tout en continuant notre vie de repli sur nous-mêmes et de désolation en rêvant à une vie meilleure sans pour autant passer à l’action.

Les phrases à prononcer pour relever l’affirmation de nous-mêmes. (Extrait de mon livre).

Ces phrases doivent être prononcées en étant connectée à nos émotions. Les répéter mentalement ne sert strictement à rien.

  • J’ai une attitude peu influençable par mon entourage et les circonstances qui m’entourent parce que je sais ce que je veux dans la vie.
  • J’affiche mes positions sans anxiété excessive car je connais bien ma façon d’argumenter pour me faire comprendre.
  • J’exerce mes droits sans nier ceux des autres car j’aime respecter les gens mais aussi qu’ils me respectent.
  • Je fais face à la contradiction avec une écoute sans tension pour mieux comprendre sans juger.
  • Je suis vraie sans mensonges même si certaines personnes n’apprécient guère ma manière d’être.
  • Je profite de la vie tout en étant raisonnable afin d’être toujours respectueuse envers moi-même et les autres.
  • Je trouve l’équilibre entre donner et recevoir pour ne plus me faire avoir comme dans le passé.  

Conclusion.

L’affirmation de soi est d’accepter de sortir de sa zone de confort pour relever les défis de la vie. En repoussant nos limites, nos peurs, nous nous surpassons et augmentons le respect et le pouvoir envers nous-mêmes et notre entourage à notre égard change. Le refus de nous affirmer nous entraîne dans une vie remplie de regrets et de passivité.

Qu’attendons-nous pour y réfléchir ? C’est le premier pas vers l’affirmation de soi.

Source Internet : https://les-defis-des-filles-zen.com Livre de Nathaniel Branden : Les 6 clefs de la confiance en soi. Mon livre « la victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*