Les croyances malmenées par le manipulateur pervers narcissique (MPN).

Un crâne ouvert avec des points d’interrogation. Image de TheDigitalArtist Pixabay

Nos croyances tout comme nos pensées donnent un sens à ce que nous voyons, entendons, percevons et influencent nos émotions, qui à leur tour agissent sur nos comportements suivis de nos actions.

Définition

La croyance est une conviction tellement ancrée en nous qui l’est bien difficile de la retirer de notre esprit. Deux croyances existent, croyances limitantes, croyances vertueuses.

Autrement dit, nos croyances, (façon de penser de nous-mêmes ou des autres), quelles soient limitantes ou vertueuses, influencent tout notre être psychologique, physique et émotionnel.

Les croyances limitantes.

Les croyances limitantes sont des phrases toutes faites dans notre tête qui nous dévalorisent. Elles tournent en boucle dans notre esprit et nous empêchent d’atteindre la réalisation de nos objectifs. Très souvent, ce sont des affirmations provenant de notre entourage qui sont devenues malgré nous des convictions très compliquées à nous débarrasser.

Exemple : « le MPN m’a dit et répété que sans lui, je suis nulle. »

Les croyances vertueuses.

Les croyances vertueuses sont des convictions personnelles qui augmentent notre estime et confiance en nous-mêmes. Elles nous permettent d’avancer vers l’aboutissement de nos désirs. Nous sommes tellement persuadées que quoi qu’il arrive, nous pourrons contourner les obstacles pour réussir ce que nous voulons.

Exemple : Je persévère sans me décourager afin d’atteindre mes objectifs que je me suis fixé pour changer de vie ».

Comment remplacer les croyances limitantes.

Remplacer les croyances limitantes par des croyances qui boostent notre esprit nous font regarder le bon côté de la vie.

Le remplacement des croyances limitantes.

Remplaçons nos croyances limitantes par des croyances vertueuses inventées par nous-mêmes. Les mots et les opinions des autres peuvent au début nous aider mais c’est mieux de créer nous-mêmes nos propres certitudes. Car nous ne pouvons pas vivre NOTRE vie selon les convictions des autres.  Puis répétons-les pour muscler notre cerveau en mode « Victoire ». Bien sûr, cela demande beaucoup de persévérance mais « le jeu en vaut la chandelle. »

Exemple : « Le MPN dit de moi que je n’ai que des défauts et ne voit en moi aucune qualités. » A remplacer par : « Qu’importe ce que pensent de moi les autres ou le MPN, je m’apprécie avec mes qualités et mes défauts. 

« Vivre » la croyance.

Il ne s’agit pas de débiter mentalement LA phrase mais de la vivre émotionnellement en la prononçant le plus lentement possible et en nous imaginant VRAIMENT de nous apprécier avec nos qualités comme nos défauts.

Déterminer nos qualités et nos défauts pour renforcer nos croyances.

 Pour renforcer nos croyances, nous pouvons lister toutes nos qualités et nos défauts mais aussi nos compétences pour prendre conscience que nous sommes tout d’abord des êtres humains imparfaits mais capables dans beaucoup de domaines.  Ainsi, nous pouvons modifier la phrase en incluant une qualité existante en nous :

Exemple : Qu’importe ce que pensent les autres ou le MPN de moi, je m’apprécie avec mes qualités et mes défauts.

A remplacer par « Qu’importe ce que pensent de moi les autres ou le MPN, je m’apprécie car j’ai un beau sourire qui illumine mon visage. » Ou « Qu’importe ce que pensent de moi les autres ou le MPN, je reconnais que je me mets en colère quelquefois envers les autres car je veux être respectée.

En revanche, ne créons pas de phrases comparatives ni contre le MPN. Exemple : Qu’importe ce que pense de moi le MPN, moi je suis douée dans tel domaine, lui non.

Le but de la transformation des croyances limitantes en croyances vertueuses est de relever notre estime de nous-mêmes qui a été dénigrée par le manipulateur pervers narcissique.

Exemple : Le MPN m’a dit que « sans lui, je me suicide. »

A remplacer par : Je refuse de croire la phrase prononcée par le MPN comme quoi sans lui je me suicide car j’aime la Vie avec mes enfants, ma famille et mes amis, mon travail…

Comment renforcer les croyances vertueuses.

Transformer les croyances limitantes en affirmations vertueuses ne suffit pas pour muscler notre cerveau en mode positif. En effet, il est primordial de l’entretenir par la répétition chaque jour. De cette manière, en cas de coup dur, notre esprit peut contre attaquer une croyance limitante du MPN en toute sérénité.

La répétition soutenue

Pour que l’affirmation positive s’ancre dans notre esprit habitué à penser négativement, répétons la phrase un certain nombre de fois du matin au soir.

Exemple : « Qu’importe ce que pensent les autres ou le MPN de moi, je m’apprécie car j’ai un beau sourire qui illumine mon visage ».

Dès le matin, je prononce cette phrase 6 fois, puis le midi 6 fois et le soir ou avant de m’endormir 6 fois également. Soit un total de 18 fois dans la journée.

En parallèle, de cette phrase, je prononce une autre phrase sur le même thème et également 18 fois dans la journée. : « Qu’importe ce que pensent les autres ou le MPN de moi, je m’apprécie car je sais organiser ma journée. »

Le total de ces deux phrases prononcées dans la même journée s’élève 36 fois. En prononçant toute la semaine : 36 fois * 7 jours = 252 fois.

Des phrases et des versets bibliques pour les non chrétiennes et chrétiennes.

En tant que chrétienne, et c’est mon cas, faire de mauvaises rencontres nous fait perdre confiance en nous malgré notre attachement à Jésus-Christ.

Voici quelques exemples de phrases et de versets bibliques à découvrir dans « La méthode de Clarine de mon livre « La victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique. »

  • Je réfléchis toujours avant de prendre une décision afin d’éviter de décider dans la précipitation.
  • J’avance selon mes valeurs et mes convictions et non pas par celles des autres.
  • Colossiens 1 : 11 « … Fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. »
  • Je suis toujours remplie de confiance même dans les épreuves car je refuse de me laisser aller à l’inquiétude et au stress.
  • Je reste persévérante dans chaque situation car je refuse de rester dans le statut de victime.
  • Proverbe 3 : 5 « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ta sagesse. »
  • Je suis tranquille car quoi qu’il arrive, je sais régler mes difficultés par la prise de bonnes décisions.
  • Je mets en place des projets avec des objectifs précis car je suis convaincue de leurs réussites.
  • Psaume 9 : 10 « Ceux qui connaissent ton Nom se confient en Toi car Tu n’abandonnes pas ceux qui Te cherchent, Ô Eternel. »

Conclusion 

Une croyance vertueuse est toujours affirmative, écrite au présent et composée de nos qualités, nos défauts, nos compétences mais aussi nos valeurs.  En considérant ces dernières et nos capacités plus que nos défauts, notre regard sur nous-mêmes changera et notre estime de nous-mêmes grandira. Les affirmer plusieurs fois quotidiennement nous fortifiera face aux phrases assassines du MPN.

Débora De Nicolle, auteur du livre « La victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*