Comment faire face à la manipulation du manipulateur pervers narcissique (MPN ?)

Une main avec 5 doigts et au bout de ces 5 doigts une main avec 5 doigts soit au total 30 doigts. Image SarahRitcherArt Pixabay.

Rappel de la définition de la manipulation.

La manipulation mentale ou manipulation psychique consiste à obliger subtilement une personne à prendre une décision ou effectuer une action qu’elle ne veut pas. Cette manipulation s’effectue par de la tromperie, la domination et une forte emprise en obligeant l’autre à de la soumission.

Rappel des huit manipulations mentales avec des témoignages personnels.

Le gaslight (L’éclairage au gaz)

Définition

« L’éclairage au gaz » repose sur des faits faussés ou mensongers du MPN pour renforcer le doute dans l’esprit de la victime.

Exemple personnel Nous avons découvert, mon fils et moi dans la cuisine, que mon ex conjoint MPN avait laissé allumer le gaz. Nous lui avons dit et nous a répondu que nous étions menteurs avec un tel aplomb que nous en sommes restés bouche-bée. Pourtant ce soir-là, lui seul avait préparé le repas.

La stratégie de l’homme de paille

Lorsque nous souhaitons exprimer notre mécontentement, le MPN nous reproche d’être toujours en train de nous plaindre. Comme sa réaction est répétitive, nous préférons nous replier sur nous-mêmes plutôt que de résoudre les conflits. Au fond de nous, nous sommes persuadées qu’il dit la vérité. Comment osons-nous nous plaindre alors que tant de gens souffrent dans la vie!

Exemple personnel

Régulièrement, j’interpellais mon conjoint MPN pour lui signaler que mon argent (j’étais la seule à travailler) ne servait qu’à payer les factures et ses vêtements. Si bien, que j’avais besoin de m’acheter quelques affaires. J’ai vraiment été stupéfaite de l’entendre dire : « tu te plains tout le temps ! »

Les menaces et le chantage

Le MPN sait quand il peut utiliser ses armes psychologiques tels que les menaces et le chantage. Refusons ces abus en prenant contact avec des associations d’abus.

Exemple personnel

Très souvent mon conjoint MPN me répétait qu’il allait me quitter car j’étais vraiment une très mauvaise épouse, que je ne savais pas vivre avec un homme, que je ne savais rien faire. Toutes ces phrases répétées ont anéanti mon estime de moi-même.

Le conditionnement destructeur

Pour nous obliger à ne dépendre que de lui, Le MPN utilisera des remarques sur notre entourage pour nous faire prendre la décision de le repousser nous-mêmes. Il nous indiquera que notre projet est en deçà de notre intelligence si brillante et nous conseillera de l’abandonner….

Trouvant son raisonnement juste, nous rejetons en bloc les activités qui nous plaisent tant, la famille, les amis.

Exemple personnel

Après le départ de mon conjoint MPN du domicile, j’ai pris conscience que j’étais seule dans la vie. Il avait réussi à faire fuir mes enfants, ma famille et mes amis. Je me suis tournée vers des associations et j’ai fait de nouvelles rencontres qui m’ont aidée à « me relever » psychologiquement de cette union malheureuse

Avant de rencontrer mon conjoint MPN, je chantais dans les chorales mais aussi seule chez moi. J’ai arrêté de chanter selon ses conseils du jour au lendemain. Pendant 6 ans, je n’ai plus chanté. Mes larmes et les silences avaient remplacé ma voix.

Dévier la conversation

Le MPN adore dévier la conversation pour éviter de résoudre un conflit, surtout s’il est responsable. Nous serons complètement perdues dans nos réflexions, dans nos paroles et retournera contre nous notre incapacité à communiquer.

Exemple personnel

Lorsque je voulais régler un conflit avec mon ex conjoint toxique, il m’interrompait brutalement pour me dire que telle personne m’adressait ses salutations.

Je reprenais le cours de la conversation mais me demandait d’arrêter de parler pour réfléchir ou de terminer sa lecture.

A force d’être sans cesse interrompue, j’ai finalement abandonné la discussion à mon grand regret.

Le rabaissement en public

En salissant notre honneur, le MPN, sympathique devant notre entourage, fabrique de toutes pièces l’éloignement de notre entourage pour nous empêcher de raconter tout ce que nous vivons avec lui dans l’intimité.  

Si certaines victimes se sentent seules et vivent sous des abus mentaux, prendre immédiatement contact avec un professionnel de santé qui saura vous aider pour sortir de cette manipulation.

Exemple personnel

J’étais chez des amis avec mon conjoint toxique et certains ont voulu savoir les raisons de ma tristesse. Alors, j’ai exposé ma tristesse face au comportement de ce dernier. Je l’ai vite regretté. En effet, nos amis ont expliqué à mon conjoint que son comportement était déplorable et qu’il devrait se remettre en question et me respecter beaucoup plus.

Mon conjoint s’est mis à me crier dessus en m’insultant de menteuse devant tout le monde. Les larmes ruisselaient sur mes joues et j’ai cessé de parler. De retour chez nous, les insultes ont continué encore plus violemment. A la suite de cet incident, personne ne m’a demandé de mes nouvelles. Je me suis retrouvée seule plus que jamais.

Les faux témoignages

Le MPN veut toujours avoir raison. Par conséquent, il trouvera toujours des personnes de son côté pour témoigner que c’est nous qui avons tort et non lui. Devant ces nombreux témoignages, l’évidence pour nous est que nous nous sommes trompées.

Exemple personnel

Dans 3 mois, c’est Noël. J’explique à mon conjoint toxique que j’aimerais bien inviter son frère pour les fêtes. Il me répond brutalement qu’il sera absent pour les fêtes car il s’en va tout seul dans son pays voir sa famille. Je suis stupéfaite car je n’en savais strictement rien. Il m’a certifié qu’il m’en avait parlé et a eu le toupet d’appeler SA famille qui a bien sûr confirmer SA version. J’en ai donc conclu que je m’étais trompée et me suis confondue en excuses.

Le contrôle

Le MPN adore contrôler notre vie. Mais le meilleur amusement pour lui est de nous déstabiliser complètement en jouant avec nos émotions. Un jour ou une heure, il peut être charmant et puis soudain, se mettre en colère contre nous parce que nous avons osé exprimer notre point de vue. En inventant des histoires où les conflits peuvent éclater, nous perdons très rapidement nos points de repère et notre santé émotionnelle, psychologique et physique est en danger.

Exemple personnel

Un après-midi, je riais avec mes enfants adolescents. Mon conjoint était assis dans le salon devant l’ordinateur. Il est venu pour rire avec nous puis il est retourné dans le salon. Mais un quart d’heure plus tard, il m’a appelée pour lui apporter une bière. J’ai répondu « Oui j’arrive ». Mais j’ai continué à rire avec mes enfants. Il s’est énervé et a piqué une crise. Je lui ai répondu qu’il pouvait lui-même aller chercher sa bière. Il est sorti de ses gongs et s’est enfermé dans sa chambre. Une fois de plus, je me suis confondue en excuses.

Nous poser les bonnes questions

Important 

Parce que je suis une femme, j’emploie la grammaire et la conjugaison au féminin. Toutefois, des hommes souffrent également de rencontres néfastes. Toutes ces questions s’adressent donc à tous.

Admettre la manipulation

Dans une relation d’emprise, il est primordial d’admettre que nous sommes manipulées psychiquement. Aussi, comme ce n’est pas évident à en prendre conscience, voici des questions que je me suis posée après le départ de mon conjoint MPN pour être convaincue du lavage de cerveau subi. Parce que malgré tout, je lui trouvais des excuses.

Questions

Répondre à ces questions avec le plus de précisions possibles.

Votre relation.

Votre conjoint respecte-t-il tous vos besoins physiologiques : argent, nourriture, vêtements, sommeil ou passez-vous en second très souvent ?

Exemple : mon conjoint dépensait l’argent qu’il ne gagnait pas puisque j’étais la seule à travailler. Du coup, c’était difficile de régler les factures.
Le sommeil était souvent perturbé car il se couchait vers 1 heure du matin et claquait la porte de l’armoire violemment et s’excusait de m’avoir réveillée. Beaucoup de mal à me rendormir et à me lever à 5 h du matin.

Votre conjoint respecte-t-il vos besoins émotionnels ou joue-t-il avec vos émotions ?

Votre conjoint respecte-t-il votre corps physiquement et sexuellement ?

Votre conjoint respecte-t-il votre emploi, vos opinions, vos décisions, vos loisirs ?

Votre conjoint respecte-t-il votre famille, vos amis ou au contraire, les éloigne-t-il le plus possible ?

Vous menace-t-il de vous séparer de vos enfants ?

Vous dans la relation.

Au fil de votre relation avec votre conjoint, avez-vous constaté des changements en vous sur les plan émotionnel, psychologique et physique ?

Au fil de votre relation êtes-vous devenue plus stressée, peureuse, triste, épuisée et déstabilisée ?

Avez-vous l’impression d’être déboussolée, d’avoir subi un lavage de cerveau ?

Avez-vous l’impression de vous remettre en question et de culpabiliser plus souvent ?

Que ressentez-vous lorsque votre conjoint vous accuse injustement ?

Lorsque vous demandez de l’aide à votre conjoint, vous répond-il oui mais ne le fait pas ?

Vos capacités au cœur de la relation.

Avez-vous tendance à vous répéter que vous êtes nulle, que vous ne savez pas rendre un homme heureux, que cela ne vous étonne pas si vous allez vous retrouver seule car vous ratez tout ce que vous entreprenez ?

Votre conjoint vous a-t-il menacé de vous quitter parce que vous ne savez pas vivre avec un homme ?

La décision que vous prenez est-elle bien la vôtre ou bien vous a-t-elle été imposée ?

Vos valeurs et vos croyances.

Vos valeurs ont-elles changé durant la relation avec votre conjoint ?

Vous répétez vous sans cesse que vous êtes une femme inintéressante ? que vous êtes une mauvaise femme ? Que vous êtes une mauvaise épouse ?

Etes-vous très souvent injustement accusée ? Que ressentez-vous ?

Vous sentez-vous très souvent dévalorisée voir dénigrée ?

Avez-vous de valeurs hautes ou des qualités comme la bienveillance, l’écoute, l’optimisme, la patience, l’empathie ?

Votre identité.

 Etes-vous une femme dépendante affectivement ? Financièrement ?

Vous sentez-vous seule malgré votre union ?

Vous sentez-vous en accord avec ce que vous aimez en vous ?

Avez-vous perdu confiance en vous ?

Vous sentez-vous comme en prison ?

Votre entourage.

Quel est votre entourage préféré que vous ne voyez plus depuis la relation avec votre conjoint ?

Avez-vous remarqué l’éloignement de votre famille, de vos amis depuis la relation avec votre conjoint ?

Pourquoi toutes ces questions ?

Lorsque nous nous sommes unies au manipulateur pervers narcissique, nous avons petit à petit oublié nos propres besoins pour prendre soin, plus que de raison les besoins de l’autre.

Pour vivre heureuses, nous sommes persuadées d’avoir besoin de quelqu’un qui nous aime, qui nous encourage dans nos décisions.

En répondant à toutes ces questions, nous faisons un retour, certes douloureux mais indispensable, sur nos besoins, sur nos désirs. Répondre à ces questions peut nous aider pourquoi pas à prendre la décision d’abandonner un MPN en décidant nous-mêmes de nos projets, de nos ressentis, de la vie que nous souhaitons.

Si des enfants sont nés de cette union, nous devons retenir qu’ils ont besoin d’avoir une maman (ou un papa) solide psychologiquement et physiquement. Nous demander quelle serait la meilleure solution pour vous et pour eux est un début de victoire.

Conclusion

Il est très important de reprendre le contrôle de notre vie émotionnelle car c’est sur nos émotions que joue le MPN le plus souvent. Si le MPN est déjà passé dans notre vie, alors il est temps de chercher à guérir nos blessures d’enfance, de relever notre estime de nous-mêmes, de retrouver confiance en nous pour ne plus jamais nous laisser manipuler.

Débora de Nicolle « Auteur du livre « la victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique. »

Ma chaîne You Tube Débora De Nicolle – Coaching en livre https://www.youtube.com/channel/UCQmaRLMGiYIrSTbJ4H6mfSQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*