S’aimer nous-mêmes pour aimer les autres.

En arrière plan d’un homme en joie et d’un coeur rouge un ciel avec des nuages.
Image Géralt Pixabay

Définition de s’aimer nous-mêmes.

S’aimer nous-mêmes c’est être responsable de notre vie, de nos émotions, de nos décisions sans dépendre d’autrui. C’est aussi être capable de nous respecter, de nous observer afin de nous améliorer dans ce que nous considérons comme nos faiblesses et de célébrer nos chemins parcourus en victoires grandes et petites à nos yeux.

Pourquoi d’abord nous aimer nous-mêmes ?

Nous passons beaucoup de temps avec nous-mêmes.

Il nous sera difficile d’être heureuses avec notre conjoint si nous ne savons pas comment apprécier notre propre compagnie en étant célibataire. Notre responsabilité est d’abord de nous accorder un équilibre de vie avec nous-mêmes.

Pour prendre soin de nous-mêmes avant les autres.

Ce n’est pas de l’égoïsme ni du narcissisme. Pour être heureuses, nous devons prendre soin d’abord de nous en comblant d’abord nos besoins physiques, psychologiques et émotionnels puis nous occuper de ceux de nos enfants et de notre entourage. L’inverse est source de burn out. Veiller sur nos propres besoins évite d’attendre ou d’imposer à l’autre de les combler et surtout de nous faire « croquer par les autres ».

Pour éviter de dépendre et d’agir selon ce que pensent les autres de nous.

Nous devons apprendre à apprécier nos forces, nos qualités mais aussi nos défauts physiques et psychologiques. En étant fières de notre image et de tout ce qu’elle est composée, nous déstabiliser émotionnellement par des paroles blessantes sera beaucoup plus difficile.

Pour éviter une dépendance affective.

En effet, plus nous nous apprécions, moins nous cherchons à combler un vide émotionnel et moins nous pleurons sur notre sort. En apprenant à aimer l’autre ou le conjoint inconditionnellement, c’est-à-dire sans nous attacher, nous gardons notre liberté. Ainsi, si l’amour de l’autre s’éteint, nous pouvons continuer à vivre malgré la rupture en nous félicitant d’avoir rencontré cette personne qui nous a fait grandir. Car à nos yeux, toute relation est faite pour évoluer.  

Pour garder le pouvoir sur notre vie.

Plus nous assumons notre responsabilité dans tous les domaines de notre vie, plus nous devenons indépendantes (à ne pas confondre avec solitaires). Nous savons ce que nous voulons même si des doutes peuvent envahir notre esprit mais nous gardons notre attention sur notre avenir. De cette manière, notre confiance en nous-mêmes augmente et repousse les personnes toxiques telles que les manipulateurs ou les pervers narcissiques. Garder le pouvoir sur notre vie nous fait exiger du respect de la part des autres.

Pour nous aider à nous dépasser dans les challenges.

Il arrive parfois dans notre vie que tout va mal. Mais l’amour ou l’estime de nous-mêmes nous permet de nous remettre en question sur nos erreurs, nos échecs sans jugement et sans culpabilité. Nous sommes capables de nous pardonner et de rebondir pour reprendre le fil de notre vie.

Le narcissisme.

Attention toutefois de ne pas tomber dans le narcissisme qui est d’idôlatrer notre propre image au point de détester et de broyer autrui pour mieux réussir notre vie. Le narcissisme se traduit par un immense besoin de reconnaissance sans lequel nous ne pouvons pas vivre. De plus, la personnalité narcissique manque totalement d’empathie envers les autres en se moquant complètement de leurs émotions et de leurs besoins.

Comment d’abord nous aimer ?

1ère responsabilité.

Avoir de la compassion envers nous-mêmes.

La société actuelle manque de compassion envers nous ; il est donc inutile d’attendre quoi que ce soit d’elle. Nous devons donc apprendre à avoir de la compassion envers nous-mêmes, nous dire « Je t’aime » chaque jour. Lorsque nous pleurons, nous avons besoin d’être consolées par quelqu’un de l’extérieur. Il n’y a rien de mal à cela sauf s’il existe une forte dépendance.

Si nous prenons le temps de nous parler, de nous encourager, de nous consoler dans les moments difficiles, nous apprenons à gérer nos émotions et à nous fortifier psychologiquement. Souvenons-nous lorsque nous pleurons, que c’est notre enfant intérieur qui pleure. Soyons une maman (ou un papa) pour lui comme nous pouvons l’être pour nos enfants, notre entourage et nos amis en détresse.

2ème responsabilité.  

Être à l’écoute le plus possible de nos ressentis internes.

Lorsque nous écoutons notre cœur, notre corps, nous faisons réellement ce qui nous fait plaisir. Nous sommes capables de savoir si telle personne ou telle situation nous est néfaste. C’est à nous alors de prendre la décision si nous désirons continuer sur ce chemin ou non. Si nous poursuivons une relation à contre cœur, de la frustration et de la culpabilité naîtront en nous qui peuvent occasionner des déséquilibres émotionnels et physiques.

3ème responsabilité.

Prendre du temps pour nous.

Pour chasser le stress de la semaine et retrouver un corps et un esprit sains, des activités telles que le sport, le chant, la lecture, la méditation et la relaxation nous sont très bénéfiques.

Sachons dire non pour apprendre à nous reposer et prendre soin de nous. Nous le méritons.

4ème responsabilité.

Garder confiance en nous.

La vie est un ensemble de chaos suivis de victoires, d’erreurs puis de réussites. Malgré les circonstances qui nous paraissent malheureuses à nos yeux, ne restons pas dans la victimisation mais au contraire relevons notre tête en nous remerciant de faire de notre mieux pour contourner les obstacles sur notre route.

5ème responsabilité.

Cherchons le meilleur de nous-mêmes.

Soyons fières de ce que nous sommes avec nos qualités, nos défauts, nos forces et nos faiblesses. Ne cherchons pas à vouloir nous changer, à cacher ce qui nous déplaît aux yeux des autres. En arrêtant de nous plaindre de tout ce qui est laid en nous, nous allons découvrir que nous possédons les ressources pour évoluer.

Soyons fières également des différences de points de vue dans notre entourage, leurs défauts car ce sont justement ces visions divergentes du monde qui nous feront grandir.

6ème responsabilité.

Choisir des relations épanouissantes.

Plus notre cœur est en joie malgré les soucis de la vie, plus nous ferons fonctionner la loi d’attraction. En effet, étant épanouies, nous allons nous attirer des personnes de même nature qui nous tireront « vers le haut ».

Conclusion

Nous ne sommes pas nées, ni n’avons pas été éduquées pour nous aimer d’abord. Mais la bonne nouvelle, c’est que l’amour envers nous-mêmes s’apprend. Alors cultivons cet apprentissage pour en bénéficier en premier puis en faire profiter nos enfants, notre famille et notre entourage qui à leurs tours, impacteront leurs proches.

Débora De Nicolle auteur du livre « La victoire sur le manipulateur pervers narcissique. » Chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCQmaRLMGiYIrSTbJ4H6mfSQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*