Le manipulateur pervers narcissique est-il conscient ?

2 mannequins se font face.
Au centre 3 mannequins ont le regard dirigé vers d’autres directions.
Image de Geralt Pixabay.

Je me suis souvent demandée après le départ de mon conjoint manipulateur pervers narcissique (MPN), s’il était conscient ou inconscient de ses faits et de ses gestes envers moi.  Dans quelles catégories, je devais le placer psychologiquement : psychopathes, sociopathes, schizophrènes ? 

Rappel de la définition du MPN.

Un MPN est un être qui exerce une emprise psychologique et émotionnelle de manière à atteindre ses objectifs en obtenant coûte que coûte le maximum de l’autre. Cette emprise vise à modifier subtilement et sans aucun d’âme, la capacité de son entourage direct à réfléchir et à juger sur du long terme. Ce qui provoque chez sa victime, un anéantissement total de son être intérieur et physique.

Pour vivre en sécurité intérieure, (du moins, le pense-t-il), ses besoins de contrôle et de reconnaissance sont fondamentaux. Ce sont ses armes préférées.

De plus, le MPN possède (du moins, le pense-t-il également) des capacités bien supérieures aux autres.

Les raisons des mensonges du MPN.

Le choix du MPN.

On ne naît pas manipulateur pervers narcissique mais on le devient.

Le MPN a souffert violemment durant son enfance. (Abus psychologiques et physiques).  Pour éviter de revivre ces souffrances, il se fabrique une personnalité et par la même occasion, enfouie ses émotions. Ainsi, il choisit volontairement de se couper de son vrai moi. Pour lui, plus question de souffrir.

Mais le MPN cache au fond de lui des bombes de colère car il estime que son entourage lui a volé sa vie. Pour se venger de tout ce qu’il a vécu enfant, voire adolescent, il décide consciemment de rendre le mal qu’il a subi aux personnes rencontrées et surtout empathiques comme nous disposant des valeurs qu’il ne possède pas.

Le MPN est heureux de nous détruire et de tout ce que nous sommes pourvus émotionnellement, matériellement, financièrement et professionnellement. Une fois qu’il aura terminé ce travail de destruction sur nous, il partira et choisira une autre proie pour également lui voler « sa vie ».

C’est ainsi que naît la personnalité de manipulateur pervers narcissique.

Son instabilité.

Il est évident que de se couper de son vrai moi provoque un trouble de personnalité grave. Mais quelles en sont les conséquences pour lui ? Son entourage ?

N’ayant plus aucune sensation, ni émotion face à nous qui vivons à ses côtés, mais aussi dans toutes les catégories de sa vie, le MPN devient rapidement instable. Chaque jour voire chaque heure, son visage change avec les mensonges adaptés à chaque situation et avec chaque personne rencontrée.

Il peut très bien vivre plusieurs vies en parallèle sans laisser aucune trace derrière lui maniant à la perfection les mensonges s’il se sent découvert.  Son instabilité fait qu’il ne peut pas s’engager sérieusement toute une vie sentimentalement.

Professionnellement, il lui est très difficile de rester à travailler dans la même entreprise, sauf s’il peut faire remarquer son pouvoir aux autres et sur eux. Dans ce cas, son emploi lui procurera de la jouissance.

Le MPN est instable et continuera à l’être ayant repéré tous les avantages que son déséquilibre psychologique lui procure surtout sur du court terme. Car sur du long terme, ce désordre mental renforce de plus en plus le trouble de sa personnalité dont il doit maîtriser à chaque instant, le risque de « péter un câble ».

Nous remarquons donc que le MPN est vraiment dangereux et qu’à tout moment, il peut sombrer dans la folie entraînant avec lui des personnes vulnérables et sous son emprise telles que nous. Pire, s’il peut pousser à la folie voire au suicide ces mêmes personnes pour éviter de lui-même sombrer, il le fera sans aucun remords.

Nous saisissons maintenant le pourquoi de son instabilité mentale et surtout de ses conséquences.

Une vie de mensonges bien organisée.

S’il nous parait à nos yeux un être si délicieux et vulnérable à la fois, il est comme le loup avec le petit chaperon rouge, c’est pour mieux nous manger. (Détruire).

Le MPN, être si délicieux et vulnérable.

De manière à connaître notre fragilité, le MPN au début de la relation avec nous, est très à l’écoute de nos besoins afin de repérer notre personnalité psychologique et émotionnelle. En fait, il installe un climat de confiance pour qu’aucun doute à son égard ne vienne nous troubler et que lui-même puisse créer les différents visages pour nous détruire selon les situations qui se présentent. En prétextant sa vulnérabilité, il touche notre corde sensible qu’est notre empathie.

Le MPN, manipulateur de dépendance émotionnelle.  

Puis il fera en sorte de créer une dépendance affective exceptionnelle en indiquant à notre égard des phrases élogieuses alors que dans son for intérieur, il n’en pense aucun mot. Mais ceci est une nécessité pour lui afin que nous ayons une confiance aveugle à son égard. Ce qui explique notre solitude et notre détresse durant l’union et l’incompréhension de notre entourage lorsque nous tentons d’expliquer que notre conjoint est invivable et dangereux. Même quand il quitte le domicile conjugal, il continue d’avoir une forte emprise sur nous de manière à ce que jamais nous l’oublions.

Le MPN, manipulateur de réalité.

Lorsque le MPN a installé un climat de confiance total, il commence à distiller quelques mensonges dans notre esprit. Généralement, ses proies sont des êtres empathiques, se remettant sans problème en question contrairement à lui et admettant volontiers ses erreurs. Il lui est donc très facile de nous expliquer dans un sens pour ensuite nous certifier le contraire, la minute suivante.

Même si nous sommes convaincues d’avoir bien intégré le message transmis, le MPN d’un coup de déni et de manipulation, détruira très facilement et avec un certain aplomb ce que nous prétendons avoir compris. Dans le doute, nous reconnaissons nos erreurs et lui présentons nos excuses. Ce qui flatte la toute puissance du prédateur.

Le MPN, faux accusateur.

Le MPN nous blâme pour tout ce que nous faisons ou non et ce que nous disons ou non. Même nos pensées personnelles intérieures le gênent.

Si nous lui faisons remarquer que son comportement est désagréable voire exécrable, il se mettra en colère contre nous en nous indiquant avec un regard froid et noir que le problème ne vient pas de lui mais de nous. Ajouter à cela, il nous envoie du venin à la figure accompagné de phrases dénigrantes et menaçantes. Tout ceci par méchanceté consciente, pour nous intimider et pour jouir de notre destruction.

Le MPN utilise toutes les stratégies possibles (comme le loup avec le petit chaperon rouge) qui lui viennent à son esprit pour façonner au millimètre près la destruction de notre être psychique et physique. S’il prétend qu’il est vulnérable, ne l’écoutons pas, le mensonge est sa force. Sans lui, il meurt.

Conclusion

Psychopathes, sociopathes, schizophrène ?  Qu’importe sa catégorie !

Le MPN est parfaitement conscient de ses mensonges et de son état psychologique souffrant. Mais pour toucher le cœur de sa proie, il se portera merveilleusement bien en victime. C’est ainsi qu’il paraît vulnérable tout en racontant des histoires qui « collent » à sa vulnérabilité. Mais derrière ce rôle interprété, le MPN construit des scénarios pour que sa responsabilité ne soit jamais engagée pendant la destruction de la victime.

Débora De Nicolle « Auteur du livre la victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique ». https://www.youtube.com/channel/UCQmaRLMGiYIrSTbJ4H6mfSQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*