L’auto-feedback contre le manipulateur pervers narcissique. (MPN).

Le mot feedback écrit en blanc et au-dessus le mot auto écrit en noir dans des bulles de couleurs jaune, rose, bleu et vert. Image de Geralt Pixabay.

Après une relation sentimentale malheureuse, nous décidons souvent de prendre notre temps pour nous ouvrir à l’autre afin de ne plus jamais souffrir. Or, le jour venu d’une nouvelle rencontre, nous sommes pris dans des tourbillons amoureux qui nous font oublier notre promesse envers nous. Pourtant, mieux vaut retomber les pieds sur terre en regardant de près, notre comportement, nos émotions et ce qui change en nous positivement ou négativement par un auto-feedback.

Définition de l’auto-feedback.

Un auto-feedback est un retour sur nous-mêmes concernant notre vie sentimentale pour savoir si elle correspond à notre être intérieur et nos valeurs. En nous posant de bonnes questions et en regardant les avantages et les inconvénients de la situation, nous pouvons décider si nous devons poursuivre la relation ou non.  

Qui est concerné ?

 L’auto-feedback nous concerne directement. Lorsque nous rencontrons un nouveau partenaire, nous pouvons (nous devons) nous questionner pour faire un bilan en vérifiant si les bases sont saines afin d’éviter une relation toxique et manipulatrice beaucoup trop avancée pour avoir des difficultés à nous en sortir.

Où faire l’auto-feedback ?

Nous pouvons faire l’auto-feedback seule chez nous ou dans un endroit que nous aimons. L’important est que ce lieu soit calme pour nous permettre de réfléchir de façon cohérente à la situation qui nous préoccupe.

Quand pouvons-nous faire l’auto-feedback ?

L’auto-feedback peut être fait chaque soir en fin de journée même quand tout va bien dès la première rencontre. Si nous sommes stressées, fatiguées malgré celle-ci, le retour sur l’expérience sentimentale nous aidera à comprendre les raisons de notre manque d’épanouissement alors que cette nouvelle aventure devrait nous réjouir.

Comment utiliser l’auto-feedback ?

L’auto-feedback comme son nom l’indique, est un retour uniquement sur notre comportement, nos actions et nos émotions en répondant à un questionnaire précis. Il nous éclaire si notre être est en accord avec ce qui est vraiment important pour nous. Pour que cet exercice soit efficace, nous devons y répondre en toute honnêteté par JE en écoutant nos joies, nos peines, les réactions de notre corps et en prenant tout notre temps pour éviter des réponses faussées.

Pourquoi utiliser l’auto-feedback ?

Lorsqu’un nouvel amour nous surprend, tout est merveilleux et nous ne voyons plus que le bon côté des choses. Mais quelles sont les raisons d’utiliser un auto-feedback ?

  • L’auto-feedback nous oblige à revenir sur terre et à réfléchir calmement à ce que nous ressentons à l’intérieur de nous dès le début de l’histoire.
  • Il nous informe si la relation est toxique et si nous sommes en danger avec l’homme rencontré (Ou la femme rencontrée). Si c’est le cas, il nous sera donc plus facile de décider de rompre sans ménagement. Et si nous découvrons que la personne ne nous correspond tout simplement pas, mettre un terme poliment sans culpabilité sera pour nous une évidence.
  • Il nous permet de garder nos valeurs et d’empêcher quiconque les piétiner.

L’utilisation de l’auto-feedback est donc indispensable pour éviter dans le futur d’être broyée par une relation toxique.

Rappel important.

Un manipulateur pervers narcissique ou une personne malhonnête qui cherche à nous voler notre vie ou notre argent, s’accroche à nous de manière précipitée. Il nous bombarde de textos et d’appels pour savoir où nous sommes, avec qui et ce que nous faisons. Ne tombons pas dans le piège de nous justifier avec des explications.

Exemple : si son texto pose ces questions, le plus simple est de lui répondre que le travail nous appelle et que le temps nous manque pour lui écrire. S’il est sincère, il le comprendra. A l’inverse, il nous rétorquera que nous ne l’intéressons pas et qu’il préfère aller voir ailleurs. A nous de le laisser car « aller voir ailleurs pour un MPN ou quelqu’un de malhonnête « , c’est déjà fait.

Les questions à nous poser.

Ces questions nous permettent de ne pas nous « emballer » dès la première rencontre. En nous concentrant sur nos ressentis internes et corporels, nous allons découvrir en nous ce qui est vraiment important pour nous dans une relation et pourquoi.

Je viens de rencontrer une personne qui me plaît et je me sens bien avec elle. J’ai envie de la revoir.

  • Pourquoi suis-je bien dans la présence de cette personne ?

Noter une vingtaine de raisons réelles qui prouve votre bien-être avec cette personne en commençant par JE.

Exemple : je suis bien avec cette personne car je me sens en sécurité avec elle. Je me sens écoutée.

  • Qu’est-ce qu’il y a de super dans la rencontre que je viens de faire ?

Il y a fort à parier que la réponse soit c’est super, il est charmant, généreux et tout et tout. Attention, n’est-ce pas un peu précipité pour décrire des adjectifs aussi forts ?

  • Comment je me sens lorsqu’il est présent avec moi ?

Je me sens en paix, en joie. Je reste scotchée à lui. 

  • Comment je me sens émotionnellement lorsqu’il est loin de moi ?

Je me sens triste et vide. Lui seul me redonne le sourire. J’ai tellement souffert dans la précédente union !  

 Il est possible de devenir dépendante sentimentalement par le manque affectif. Attention, ce manque affectif attire les manipulateurs pervers narcissiques.

  • Est-ce que je fais des sacrifices pour l’autre ?

Je me sens dans l’obligation d’annuler les activités qui me tiennent à cœur telles que la piscine entre amis, le chant, la musique, le dessin et rendre visite chez mes parents pour aller à notre rendez-vous. J’ai peur de le décevoir.  

Un homme sérieux apprécie que la femme en face de lui possède une vie sociale indépendante de la sienne. Surtout quand il la voit sourire lorsqu’elle s’exprime sur ce sujet. A l’inverse, le MPN se ferme sur lui-même et va même critiquer nos amis qu’il ne connaît pas.

  • Ai-je menti pour lui plaire ?

Oui c’est vrai, j’ai exagéré sur l’ensemble de ma vie pour lui plaire. OU Non je n’ai pas menti car si je ne lui plais pas, au moins je suis fixée dès le début de la rencontre.

Au début de la relation, nous faisons tout pour plaire à la personne rencontrée. Malheureusement c’est un échec au bout de quelques semaines, voire quelques mois ou à l’inverse la relation continue sous emprise et manipulation.

  • Est-ce que je suis bombardée de textos, d’appels et de mails ? Comment j’y réagis ? Suis-je heureuse qu’on s’intéresse à moi aussi rapidement ?

Je suis heureuse qu’on s’intéresse à moi et j’arrête tout pour lui répondre. S’il m’envoie tous ces textos, forcément, je lui plais. OU Je suis fatiguée de ce harcèlement, je prends mes distances.

Si nous sommes harcelées dès le début de la relation c’est que celle-ci est fausse. Un homme qui cherche la femme de sa vie prend son temps pour bien la connaître et pour éviter de se tromper. Appliquons le même procédé.

  • Est-ce que j’accepte de le voir très souvent ?

Je me libère dès que je le peux car j’aime être près de lui pour partager. Tant pis pour mes amies, mes parents et mon emploi du temps. Après tout, c’est peut être l’homme de ma vie ! OU Non je refuse de sacrifier ma famille, mes amies et mes activités préférées pour lui. S’il m’aime, il le comprendra.

Des débuts de relation forts et fusionnels ressemblent plutôt à un coup de foudre charnel qui peuvent à la longue fatiguer l’un des deux partenaires. Apprenons à passer du temps avec l’homme sans obéir aux désirs de notre chair .

  • Ai-je parlé rapidement de mes sentiments pour lui et du projet d’union avec lui ?

Comme il me plaît énormément, je me suis laissée aller et lui ai avoué mes sentiments dès le deuxième rendez-vous avec l’espoir d’union avec lui. OU Non, j’écoute mon cœur qui me demande de résister car si je suis trop facile à acquérir, je me manque de respect.

Une femme difficile à séduire fera comprendre à l’homme rencontré qu’elle ne s’accroche pas au premier venu et qu’elle laisse le temps au temps. Si celui-ci est vraiment attiré par amour, il respectera notre décision de ne pas étaler nos sentiments dès la première rencontre.

Est-ce que j’idolâtre l’homme rencontré dès le premier regard ?

C’est vrai que je pense beaucoup à lui. Je parle de lui à tout le monde car je le sens très intelligent et très amoureux. Je trouve que nous allons bien ensemble et que je me vois bien mariée avec lui. Si mes amis me demandent de faire attention, je ne les écoute pas car je suis certaine que c’est l’homme de ma vie et nous vieillirons ensemble. OU je préfère le découvrir à chaque fois que nous nous rencontrons. Ainsi, je pourrai remarquer ses réelles qualités et également ses défauts et ses faiblesses et l’aimer tel qu’il est.  

Dès le départ de la rencontre sentimentale, il est primordial d’être sage et de ne pas se fier aux premières apparences qui peuvent être trompeuses. Un homme parfait n’existe pas. Tout comme nous, il aura des travers qui nous ne plairons pas mais que nous serons capables d’aimer parce qu’il possèdera des valeurs fortes à nos yeux. C’est la meilleure façon d’être réaliste : aimer une personne avec ses forces et ses imperfections.

Conclusion : faire un auto-feedback dès la première rencontre sentimentale nous demande du courage et de l’honnêteté envers nous-mêmes. Mais cet exercice peut nous éviter de poursuivre une relation toxique et de s’y retrouver enfermée pour de nombreuses années. C’est à donc à nous de décider l’importance de l’auto-feedback ou non dans notre vie.

Débora De Nicolle, auteur du livre « La victoire de Clarine sur le manipulateur pervers narcissique. » Chaîne You Tube : https://www.youtube.com/channel/UCQmaRLMGiYIrSTbJ4H6mfSQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*